Au cours des dernières années et principalement lors de la crise financière mondiale de 2008, les cours de l’argent ont augmenté de 200% tandis que celle de l’or est monté jusqu’à 130% (en dollars), avec l’appui de la stratégie d’assouplissement monétaire élaborée par la FED afin de relancer une économie en grande peine. L’argent ainsi que l’or étaient donc indubitablement les meilleurs actifs à avoir pendant cette période grise pour réaliser des performances tout en excluant les actifs à risques comme les actions européens de plus en plus abandonnées. Ces deux métaux précieux continuent de rassembler aujourd’hui pas mal d’investisseurs et peuvent continuer leur montée pour atteindre de nouveaux niveaux. Néanmoins, il semble évident que l’argent prenne une place de choix auprès des investisseurs en finance dans les années à venir. Son avènement pourrait être prompt et concéder d’importantes plus-values.

Rareté

Dès le début de l’humanité, il a été sorti du sol un peu plus de 4 milliards d’onces d’Or et 45 milliards d’onces d’Argent. En général, on estime qu’environ 6% de cet or aurait été définitivement gâché, le reste est encore disponible, sous différentes formes (lingots, pièces et bijoux).

A l’opposé, 95% de l’argent a été supprimé par l’industrie définitivement. L’Argent extrait du sol pourrait donc être plus difficile à trouver que l’or de nos jours.

Les investisseurs comprennent désormais que l’argent pourrait être plus rentable que l’or. Les américains ont acquis un peu plus de 400 millions d’onces d’argent il y a une quinzaine d’années lorsqu’ils  ont remarqué  la rareté évidente de l’argent face à l’or. En effet, les réserves mondiales d’or augmentent d’environ 100 millions d’onces par annuellement, l’équivalent de 3000 tonnes tandis que l’argent, est en baisse et il augmente par an. Les stocks d’or mondiaux sont d’environ 5 milliards d’onces (165 000 tonnes) tandis que les réserves totales d’argent varient entre 1 à 2 milliards d’onces (de 30 à  65 000 tonnes).

 

Un marché délaissé par les investisseurs

Les médias portent beaucoup l’attention sur l’or, peu d’investisseurs sont informés des possibilités concernant l’argent. Cela change aujourd’hui, mais l’argent est  aux aurores de sa période haussière, si on le compare à l’or, qui en est à la deuxième phase.

Actuellement, le prix spot de l’argent est considérablement comparable aux variations sur le marché des produits dérivés, qui ne suivent pas la valeur réelle du métal. En outre, les institutions opératrices de toutes ces  transactions n’ont pas l’argent physique sur lequel s’appuient ces certificats.

Catégories : Investir